Accueil
Qui sommes nous ?
Notre maison
Nos retraites
Liens
Photos
Contact-Inscription
Qui sommes nous ? Notre maison Nos retraites Liens · Photos · Contact-Inscription
Bienvenue au couvent ! Saint Jean de Matha est le fondateur de l'ordre de la Très Sainte Trinité et des Captifs en 1193, il est né à Faucon près de Barcelonnette. Faucon est le plus vieux village de la vallée de l'Ubaye, son altitude est de 1150 mètres. Ce couvent du dix septième siècle est bordé d'un jardin très calme, et présente un cachet certain d'intimité, de chaleur humaine et religieuse. Il est situé à 2,5 km de la commune de Barcelonnette qui dispose des principaux équipements administratifs, commerciaux et médicaux utiles. Entrée du couvent Moyens d’accès Gare SNCF de Gap Service d'autocars toute l'année vers Gap (65 km), Digne (92 km), Marseille (230 km). Taxi, 2,5 km de Barcelonnette au couvent. Contact : Couvent Saint Jean de Matha 04400 Faucon-de-Barcelonnette France Téléphone : +33 4 92 81 09 17 Contact en ligne suite sur diaporama : carte couvent en Europe Cartes Google, vue aérienne du couvent à Faucon de Barcelonnette, suivie en diaporama de la carte en Europe ( Lien sur Google : le couvent à Faucon → www.google.fr/maps/place/Couvent+Saint+Jean… )
Qui sommes nous ? Jean de Matha Histoire du couvent
Notre maison Présentation Nos chambres La restauration Prier Jardins Autres services
Nos retraites Tarifs et inscriptions Nous ne proposons aucune retraite prêchée dans l'immédiat .
Liens Ordre de la Très Sainte Trinité et des Captifs : www.trinitari.org Province du Sacré-Coeur de Jésus : www.trinitaires.ca Solidarité Internationale Trinitaire : www.sit-france.org Maison de Cerfroid : comcerfroid. spot.fr Eglise St-Leu / St-Gilles : saintleuparis.catholique.fr Les images de la colonne de droite sont reprises comme illustration sur les sites web concernés, dans certains cas (Sit, Cerfroid, Saint Leu / Saint Gilles) des photos sont assemblées en diaporamas. Les Trinitaires Les symboles de l'Ordre SIT Maison de Cerfroid - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Saint Leu / Saint Gilles
Histoire du couvent
Le couvent et la paroisse du village de Faucon photos : Père Yvon Samson www.trinitaires.ca voir également des photos du couvent sur la page « Histoire du couvent » Paysages
Contact - Inscription Moyens d’accès : Gare SNCF de Gap Service d'autocars toute l'année vers Gap (65 km), Digne (92 km), Marseille (230 km). Taxi : 2,5 km de Barcelonnette au couvent. Adresse : Couvent Saint-Jean-de-Matha 04400 Faucon-de-Barcelonnette France Livre d'or Téléphone, : Téléphone : +33 4 92 81 09 17 contact (à) trinitaire-faucon.org contact en ligne inscription - réservation Carte Google : le couvent dans le village de Faucon-de-Barcelonnette Carte Google : l'Europe, la Méditerranée, l'Afrique
Couvent Saint-Jean-de-Matha Qui sommes nous ? :   (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; précédent ; suivant ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» Couvent Saint-Jean-de-Matha » Qui sommes nous ? : Histoire du couvent Histoire du couvent Juillet 1644 : Etablissement de la confrérie de la Sainte Trinité dans la paroisse de Faucon Septembre 1661 : Les P.P. de la Sainte Trinité demande au duc de Savoie Charles Emmanuel l'autorisation de fonder un couvent de leur ordre. Accord le 3 octobre 1661. 15 janvier 1662 : Accord du conseil général. 13 mars 1662 : Le vicaire général d'Embrun donne son accord. Mais les pères de St Dominique établis à Barcelonnette s'opposent au projet qui pourrait nuire à leurs intérêts. Toutefois le grand vicaire général donnera l'autorisation malgré tout. Retard dans l'exécution à cause de la peste de 1664. 4 avril 1668 : Le père Clément prend possession de la chapelle des Pénitents mise à la disposition des Trinitaires en attendant la construction du couvent. Il s'agit de l'ancienne chapelle derrière la tour maintenant salle des fêtes. 29 juin 1668 : Mise en place de la croix devant la chapelle officialisant la prise de possession. 26 mars 1672 : Début de la construction d'un petit couvent et d'une église provisoire. 17 décembre 1672 : Bénédiction de l'église par messire Pascalis, official de Barcelonnette et première messe. 26 août 1674 : Translation des reliques de Saint Jean de Matha(os du pouce)de l'église de Faucon à l'église des Trinitaires. 9 juin 1675 : Pose de la première pierre du couvent actuel. 15 octobre 1684 : On achève les travaux. 1 er novembre 1684 : Bénédiction solennelle des nouveaux locaux et installation de la communauté religieuse. Nombreuses querelles entre le curé de Faucon et les religieux surtout au sujet des enterrements dans le couvent qui privent le clergé des messes et des cierges. 5 mai 1690 : Le couvent est rattaché à la province italienne sous le titre de St Jean de Matha. 20 novembre 1705 Le couvent est rattaché à la réforme Trinitaire espagnole. 1713 traité d'Utrech : Après ce traité, les pères Mathusiens veulent soumettre le couvent de Faucon à leur juridiction. en 1735 : Début de la construction de l'église actuelle. Le clocher sera bâti vers 1862. en 1778 : Le pape Clément XIV prononce la réunion des Trinitaires aux Mathusiens. 13 février 1790 : La révolution met les biens du clergé à la disposition de l'état. 7 mai 1790 : Suppression du couvent. 26 juin 1791 : Le couvent est vendu pour 13 000 francs à la famille de Hyacinthe Manuel de Faucon. 22 septembre 1851 : Le père Antoine, ami personnel du Prince Romain Alexandre Torlonia lui demande de racheter le couvent pour y rétablir une communauté religieuse. 19 décembre 1852 Le prince Torlonia achète le couvent à la famille Manuel. 17 décembre 1858 : Convention souscrite entre le prince Torlonia et le révérend père Antoine qui s'engage à l'entretien et à payer impôts et taxes. (contrat d'emphytéose de 99 ans) 24 mai 1859 : Le prince Torlonia communique au père Antoine que les locaux et dépendances sont disponibles. 15 septembre 1859 : Cérémonie officielle de la prise de possession du couvent avec la participation de l'évêque de Digne et de 72 prêtres de la vallée; installation de 3 religieux italiens. Décembre 1860 : Après le départ des 3 religieux italiens, le père Calixte prend la direction et la responsabilité de la maison de Faucon. 28 Janvier 1867 : Départ du père Calixte (qui avait aussi la charge de curé de la paroisse du pays depuis la fin 1863) pour aller restaurer le couvent de Cerfroid; il laisse la charge au frère Bonaventure. 15 mai 1870 : Arrivée du père Silvestre. 30 août 1870 : A cause de la guerre avec les prussiens, le père Silvestre est obligé de quitter Faucon en laissant le Frère Bonaventure. 18 janvier 1871 : Le couvent est occupé par les gardes mobiles. 30 août 1871 : Le père Sivestre rentre à Faucon. (Il y restera jusqu'en 1878) Mars 1875 : Arrivée des pères Michel et Félix. 13 novembre 1880 : Nouvelle tentative de suppression du couvent. Après avoir enfoncé les portes, les commis du gouvernement laissent les religieux en qualité de gardiens, les biens appartenant au Prince Torlonia, mais apposent des scellés interdisant l'usage de l'église au culte. S'ensuit des lettres de protestation du prince Torlonia au sous-préfet de Barcelonnette, à l'ambassadeur de France auprès du Saint Siège, etc. On ne connaît comment le différend a été réglé. Mais l'église était rouverte pour les fêtes du 7 e centenaire. 28-29-30 juin 1898 : Grandes fêtes du 7 e centenaire de l'ordre. en 1900 : Comme il n'y a au couvent que des pères étrangers, le sous-préfet refusant de les naturaliser, il leurs signifie le 12 mars un arrêté d'expulsion. Après ce départ le couvent est laissé par le prince Torlonia à la disposition du curé de Faucon pour établir une maison de soeurs, gardes-malades (avec charge de payer les impôts et réparations) en attendant de le rendre à sa destination première. 30 septembre 1900 : Arrivée de 5 religieuses Trinitaires de Sainte Marthe de Marseille. 9 octobre 1904 : Inauguration de la statue de Saint Jean de Matha. 28 mars 1905 : Départ des soeurs rappelées à Marseille par leur Congrégation. Le couvent et ses dépendances sont de nouveau confiés au curé de Faucon par le prince Torlonia. 1940/1944 : Réquisition par le gouvernement français, le couvent appartenant à des citoyens étrangers d'une nation combattant la France. 9 février 1952 : Restitution au prince Torlonia du couvent et de ses dépendances par l'administrateur judiciaire Paul Berlie. 8 juillet 1954 : Le prince Torlonia confie à nouveau le couvent au curé de Faucon. 17 décembre 1957 : Expiration du contrat d'emphytéose de 99 ans. Nouveau pourparlers avec la famille Torlonia pour renouveler la concession. 25-26 juin 1960 : Grandes fêtes du 8me centenaire de la naissance de St Jean de Matha. 20 novembre 1962 : L'usage du couvent est accordé aux soeurs Trinitaires de Valence. 20 novembre 1977 : Départ définitif des soeurs Trinitaires de Valence; pendant ces 15 dernières années le couvent a été restauré d'une façon remarquable, surtout par les soins de Soeur Jeanne l'évangéliste. 30 novembre 1977 : Arrivée du père canadien André Jean Patry pour y faire une expérience. 18 février 1978 : Fermeture du couvent. 20 juin 1978 : Le Père Caprarola, Secrétaire général de l'Ordre, accompagné par l'Econome général, le P.Bernardino Fratini, se rend à Faucon pour une autre période d'expérience qui s'achève positivement le 9 septembre 1978, date de son retour à Rome. 1er septembre 1978 : Arrivée à Faucon du père canadien, Père Yves Plourde, pour y rester définitivement, avec l'intention de faire de la Maison de Faucon un centre de spiritualité. 24 juin 1998 Le Père Yves Plourde retourne au Québec. Il est conventuel à St-Bruno de Montarville, tout près de Montréal. A cette même date, le Père Jean-Marc Carbonell lui succède. Il est nommé ministre de la maison le 7 septembre 1998. Août 1998 : Le père Roger Paulin, trinitaire de la province Canadienne, arrive à Faucon en vue d'assurer un ministère de prédication. Il quitte le couvent en septembre 2000 pour poursuivre son ministère. 10 juin 1999 : Le frère Dany Boily qui venait de passer 8 ans comme missionnaire à Madagascar est appelé par le Père Ministre Général a renforcer l'effectif de notre couvent. Aujourd'hui... Les Trinitaires sont environ 600 dans le monde et 3 maisons en France représente une dizaine de religieux. La maison de Faucon continue d'accueillir tous ceux qui veulent vivre un temps de repos et de ressourcement. Le site s'y prête admirablement. L'ordre aujourd'hui a créé un organisme international (le S.I.T. : Solidarité Internationale Trinitaire) dont le but est de défendre la cause de l'Eglise persécutée dans le monde. (voir dans liens)
entrer
ce site web est